Comment le confinement a changé nos comportements d’achat

La pandémie Covid-19 a fondamentalement changé notre existence. Personne ne s’y attendait. Tout a changé, notre vie, notre consommation et bien évidemment la façon dont nous pensons. Sans avertissement et sans choix, les marques et les entreprises ont été contraints de s’adapter à cette crise. En conséquence directe du Corona Virus, de nombreux magasins physiques étaient obligés de fermer leurs portes, certains jusqu’à nouvel ordre, d’autres définitivement… Les magasins qui ont pu restés ouverts ont souffert de stocks limités et réduits sans oublier les fâcheuses exigences sanitaires à suivre. Par conséquent, les consommateurs dans le monde entier ont commencé à regarder les produits et les marques sous un nouvel angle. Cette pandémie a amené les consommateurs à modifier leurs comportements d’achat, ce qui, dans de nombreux cas, s’est traduit par un plus grand nombre de transactions en ligne.

Le virus remodèle les comportements  d’achat chez le consommateur en temps réel  en lui ancrant rapidement des nouvelles tendances au bout de quelques semaines seulement. Des nouvelles habitudes se sont donc formées aujourd’hui chez les habitants de la terre à cause d’une crise qui a modifié sans cesse ce que nous valorisions, comment et où nous achetions, et comment nous vivions et travaillions avant.

Les nouveaux comportements d’achat des consommateurs  pendnt le confinement

Les consommateurs sont profondément préoccupés par l’impact du COVID-19, à la fois d’un point de vue sanitaire et économique. Les gens réagissent de diverses manières, chacun a eu  des comportements et des habitudes d’achat différents. Les gens du monde entier sont inquiets alors qu’ils essayent désespérément de  s’adapter à une nouvelle normalité.

Les consommateurs réagissent à la crise de manières différentes. Certains se sentent anxieux et perplexes, et alimentent  la panique d’achat excessif de produits de base et d’hygiène. En revanche, certains consommateurs restent indifférents à la pandémie et poursuivent leurs activités comme si rien n’était, malgré les recommandations du gouvernement et des professionnels de la santé.

Nous allons voir ci-dessous les différents changements d’habitudes chez les consommateurs au temps du coronavirus.

La montée en puissance du commerce en ligne

vente en ligne

En raison du confinement  total dans des pays comme la Tunisie, la France, la Corée du Sud, la Chine, l’Italie et beaucoup d’autres pays, les consommateurs ne peuvent plus se rendre librement et à tout moment à l’épicerie ou aux centres commerciaux.  Les gens se sont donc tournés vers l’achat en ligne.

Au cours des premières procédures du confinement en Mars 2020, des études ont montré que les consommateurs ont commencé à vraiment adopter les achats en ligne et ont commencé à se préparer pour ce qui semblait être une très longue période chacun enfermé chez soi. Nous avons constaté une augmentation de 21% des commandes en ligne en mars 2020 par rapport à mars 2019.

Et dans une enquête menée auprès de plus de 3000 membres de la communauté Influenster, 41% des répondants ont déclaré qu’ils effectuaient, pendant le confinement, des achats en ligne pour des produits qu’ils achèteraient normalement en magasins et en centres commerciaux.

Ces données mettent en évidence ce que la plupart d’entre nous vivent actuellement, puisque nous devons changer nos habitudes de consommation normale et chercher à acquérir plus d’articles en ligne.

Si nous comparons mars 2020 à mars 2019, nous constatons qu’il y a  une augmentation de 25% de vue de page sur le web.  Cela est sans doute dû à l’excès  du temps dont disposent les consommateurs confinés. Ils passent la majorité de leur temps à  chercher et à consulter de nouveaux produits, et à visiter les sites web des enseignes et des marques.

En effet, le trafic sur les sites Web a considérablement augmenté par rapport aux autres années, et  également les nombres de commande en ligne pour de différentes catégories de produits notamment les produits alimentaires, le tabac, les jouets pour enfants et jeux vidéos et les équipements sportifs.

Stockage et excès d’achat

Dans une atmosphère chaotique, Les consommateurs paniqués ont acheté  des tonnes de produits essentiels et les ont stockés  pour une consommation quotidienne, ce qui a causé des ruptures de stock temporaires et même des pénuries. Les produits les plus sollicités étaient  le papier hygiénique, le pain, l’eau, la viande, les produits désinfectants et nettoyants. En Tunisie, trouver de la farine et de la semoule était quasiment improbable.

Ceci est une réaction naturelle et courante à la gestion de l’incertitude face à une situation sans précédent comme le cas d’une pandémie mondiale.

Il y a eu aussi l’émergence du marché gris  où des intermédiaires non autorisés ont acheté tous les produits pour ensuite les vendre à un prix très élevé.  Nous étions témoin de ce fait en ce qui concerne les produits EPI (équipement de protection individuelle) comme les masques N95 ou pire encore les papiers hygiéniques.

Dans ce processus, les habitudes existantes sont abandonnées et des nouvelles façons de consommer sont apparues. L’improvisation pour gérer la pénurie de produits ou de services était impressionnante. Cela a conduit les gens du monde entier à des pratiques innovantes et les a menés à des alternatives intelligentes qui ne dépendent pas entièrement des choses matérielles.  En effet, en période de confinement le DIY a pris de l’élan.

Le recours à la technologie

COVID-19 a changé nos habitudes d'achat

Vers la fin du mois d’Avril, les produits high-tech et les jeux vidéo ont enregistré le plus grand trafic internet en surpassant ainsi les produits alimentaires. D’ailleurs, les ventes des produits électroniques ont massivement augmenté durant cette période de confinement. Les ventes d’ordinateurs  en France ont haussé de 6 fois par rapport à février ou encore les ventes des télévisions ont été boostées  de 4 fois.  Cependant, les français ont préféré acheter  les produits high-tech d’entrée de gamme que les produits high-tech de haut de gamme.

Il s’agit d’un changement radical dans le comportement des acheteurs, à mesure que les gens s’habituent à rester chez eux, ils dépassent la phase de nécessité et cherchent maintenant à prioriser d’autres catégories comme le divertissement et le bien-être.

En savoir plus sur le commerce électronique après le confinement

 Les critères des acheteurs ont switché !

Parallèlement aux produits que les gens consultent et achètent, les critères des consommateurs changent également en raison de Covid-19.

Selon des enquêtes faites avant la pandémie, les majeurs critères des consommateurs lors de l’achat étaient la qualité (48%), le prix (47%) et la marque (24%). Désormais, ils se concentrent principalement sur la disponibilité (49%), le prix (36%) et la qualité (34%).

Il est logique que la disponibilité soit un critère prioritaire avec la pandémie mondiale. Plus de la moitié (58%) des personnes interrogées ont déclaré avoir connu des ruptures de stocks des éléments essentiels dans les magasins où elles avaient tenté de faire un achat ou même en ligne.

Il est très important d’étudier le changement de priorité pour l’acheteur. Ce sera un moment clé pour les consommateurs d’essayer autre chose que leurs produits habituels.  Cela peut résulter à un changement de fidélité à la marque pour certains consommateurs qui découvrent de nouveaux produits dans le marché. C’est une chance en or pour les petites marques afin de se démarquer !

Comment doivent les entreprises et les marques réagir post-confinement ?

Les entreprises et les marques, eux aussi non préparés à ce bouleversement total, devront comprendre comment leurs propres consommateurs réagissent et développer des stratégies de marketing uniques et adaptées à cette crise.

Le changement que nous avons constaté chez les consommateurs qui se sont tournés  vers les achats en ligne ne peut que contribuer à l’épanouissement total du commerce électronique.

Certaines entreprises et marques ont alors  travaillé dur pour booster leur expérience de commerce électronique en améliorant les délais de livraison, en mettant à jour les descriptions de produits sur les sites Web ou sur les réseaux sociaux  et en utilisant judicieusement les notes et les critiques de leurs acheteurs.

Une chose est sûre: les marques et les entreprises qui offrent une expérience en ligne agréable, fiable  et informative vont  réussir pendant et après cette période difficile.

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *