Facebook s’inquiète de la nouvelle mise à jour iOS 14

Le leader des réseaux sociaux Facebook, catégorique et mécontent, a déclaré que les modifications de confidentialité dans la nouvelle version du système d’exploitation des Smartphones Apple figeront  la capacité du profit des individus qui bénéficiaient auparavant des publicités ciblées.

Le système d’exploitation iOS 14, sorti le mercredi 16 septembre 2020, exige aux applications mobiles de demander l’autorisation des utilisateurs Apple de collecter et de partager des données en utilisant l’identifiant de l’appareil Apple. Il n’est point de secret que Facebook et d’autres réseaux publicitaires exploitaient cet identifiant pour se tenir au courant des activités des utilisateurs par exemple où ils se connectaient, en quoi ils s’intéressaient ou ce qu’ils commandaient, afin de véhiculer des publicités bien personnalisées.

Le titan des réseaux sociaux est concerné qu’en ayant le choix de ne pas accepter l’autorisation, un grand nombre d’utilisateurs d’IOS 14 rejetteront le suivi. Ce qui affectera forcément les activités publicitaires de Facebook, également celles des développeurs d’applications et des individus qui utilisent son réseau d’audience.  Audience Network ou le réseau d’audience, la régie publicitaire de Facebook, permet aux annonceurs Facebook et Instagram de placer leurs publicités n’importe où sur le web.

Facebook prévient  que les modifications d’iOS 14 risqueraient de réduire de moitié le montant que ses annonceurs gagnaient de la publicité ciblée et pourrait forcer l’entreprise à retirer définitivement  son réseau d’audience.

De son côté, le géant de l’industrie de l’électronique  Apple affirme que son souhait était simplement d’accorder à ses clients plus de choix sur la manière dont ils aimeraient être suivis par les annonceurs sur Internet.

Les conséquences de la nouvelle mise à jour IDFA sur Facebook

iOS 14

Dans la nouvelle mise à jour IOS, qui a causé une altercation particulièrement médiatisé  entre Apple et Facebook, on s’attend à des nouveaux messages pop-up qui s’afficheront lorsque les utilisateurs accéderont à des applications. Selon Apple, ces messages ont pour but de demander aux utilisateurs s’ils acceptent de donner à l’application la permission de les suivre avec le «ID pour les publicitaires » ou IDFA.

IDFA a été créé par Apple en 2012 pour faciliter aux développeurs d’applications à se faire de l’argent sur IOS. Les annonceurs pouvaient alors  suivre les mouvements  des clients d’Apple sur les sites web et les applications simplement en suivant  cet identifiant unique. IDFA a considérablement contribué à Facebook et aux autres développeurs à savoir quelles applications les utilisateurs ont téléchargées, à quelle fréquence ils ont utilisé ces applications, leurs achats et les sites internet qu’ils visitent sur les appareils de bureau, mobiles et  même Apple TV.

Pendant plusieurs années maintenant, IDFA était activé automatiquement sur iphone. Pour ceux qui voulaient désactiver cette fonctionnalité, ils étaient contraints d’accéder aux paramètres du Smartphone. En effet, Apple a accordé aux utilisateurs plus de contrôle et de liberté  sur la façon dont IDFA est employé, en  leur donnant la possibilité de l’éteindre complètement  lorsque la société a lancé iOS 10 il y a environ quatre ans en activant la fonction « Limiter le suivi des publicités » dans les paramètres du téléphone. Erik Neuenschwander  le responsable vie privée d’Apple n’a cependant pas indiqué combien de clients Apple ont désactivé la fonctionnalité IDFA.

Avec les nouveaux messages pop-up, les utilisateurs vont pouvoir choisir dés le début. Il est prévisible que la plupart des clients choisiront ne pas être suivis. Dans ces conditions, Facebook a averti dans un article que son réseau publicitaire serait inutile hors plateforme et  que ce serait absurde de le proposer aux développeurs et à ses partenaires. Facebook a notifié que pendant  des tests, il avait remarqué une baisse lourde de plus de 50% de ses revenus en raison de la perte de données d’Apple.

ios 14 sortie

La société Apple, pareillement à Facebook, Google, et moult  autres entreprises, gère une entreprise de publicité qui s’appuie sur les données personnelles qu’elle collecte pour proposer aux utilisateurs des publicités pertinentes.  « Nous rassemblons vos informations personnelles » et «Nous utilisons également les informations relatives à votre compte, vos achats et vos téléchargements dans les Stores pour proposer des publicités afin de garantir que les annonces de recherche dans l’App Store et les annonces dans Apple News and Stocks, vous intéressent. » admettent les directives de l’App Store et de la confidentialité d’Apple. Néanmoins, Neuenschwander ne pense pas que cette collecte d’informations est un « suivi ». Par le fait qu’Apple ne collecte que les données de ses propres utilisateurs sur ses propres application et services.  Toutefois, selon Apple Facebook et d’autres annonceurs collectent des données de tous les utilisateurs même de ceux qui ne sont pas abonnés sur Facebook.

En effectuant des modifications sur le fonctionnement de l’IDFA, Apple accorde aux utilisateurs l’option de protéger leurs données personnelles.  Par conséquent, elle réduit pour Facebook et ses partenaires la capacité  de rassembler des données pertinentes sur leurs cibles lorsqu’elles passent d’une application à  une autre ou d’un site web à un autre.

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *